Retour aux actualités

Coronavirus – Ne cédez pas à la panique !

A ce jour, 9 mars, aucune fermeture d’école n’est prévue !

L’épidémie de Coronavirus suscite des questions…
Ne cédez pas à la panique !

Vous trouverez ici quelques informations et recommandations.

 

Questions générales :

  • Quels sont les symptômes du Coronavirus COVID-19 ?
    Les symptômes principaux sont la fièvre ou la sensation de fièvre et des signes de difficultés respiratoires de type toux ou essoufflement.

 

  • Existe-il un vaccin ?
    Il n’existe pas de vaccin contre le Coronavirus COVID-19 pour le moment. Plusieurs traitements sont en cours d’évaluation en France, en lien avec l’OMS pour être utilisés contre le Coronavirus COVID-19. Dans l’attente, le traitement est symptomatique.

 

  • Certaines personnes sont-elles plus à risque ?
    Comme pour beaucoup de maladies infectieuses, les personnes souffrant de maladies chroniques (hypertension, diabète), les personnes âgées ou fragiles présentent un risque plus élevé.

 

  • Quel est le délai d’incubation de la maladie ?
    Le délai d’incubation, période entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes, du Coronavirus COVID-19 est de 14 jours.

 

  • A partir de quelle distance sommes-nous contagieux ? 
    La maladie se transmet par les postillons (éternuements, toux). On considère donc qu’un contact étroit avec une personne malade est nécessaire pour transmettre la maladie : même lieu de vie, contact direct à moins d’un mètre lors d’une toux, d’un éternuement ou une discussion en l’absence de mesures de protection.

Les bons gestes :

  • Lavage régulier des mains
  • On tousse et on éternue dans son coude
  • On utilise des mouchoirs à usage unique
  • On ne se sert plus la main
  • On appelle le 15 si symptômes
  • On reste chez soi si on est malade
  • On ne porte pas de masque si on n’est pas malade

Quelles sont les zones à risque ?

Un pays, ou une région, est considéré comme une zone à risque quand il a franchi le seuil épidémique, c’est à dire que le coronavirus COVID-19 circule activement.

Les pays concernés sont :

  • Chine : Chine continentale, Hong Kong, Macao
  • Singapour
  • Corée du Sud
  • Iran
  • Italie : régions d’Emilie-Romagne, de Lombardie et de Vénétie

Les symptômes peuvent apparaître jusqu’à 14 jours après ce contact, et se manifestent le plus souvent par de la fièvre, accompagnée de toux.

Vous avez voyagé dans ces zones?

Si vous rentrez d’une zone à risque, quelques recommandations à mettre en place pendant les 14 jours suivant le retour :

  • Surveillez votre température 2 fois par jour ;
  • Surveillez l’apparition de symptômes d’infection respiratoire (toux, difficultés à respirer…) ;
  • Lavez-vous les mains régulièrement ou utilisez une solution hydro-alcoolique ;
  • Evitez tout contact avec les personnes fragiles (femmes enceintes, malades chroniques, personnes âgées…) ;
  • Evitez de fréquenter des lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, structures d’hébergement pour personnes âgées…) ;
  • Évitez toute sortie non indispensable (grands rassemblements, restaurants, cinéma…) ;
  • Travailleurs/étudiants : vous pouvez retourner travailler en l’absence de symptômes ; le télétravail est néanmoins à privilégier
  • Les enfants, collégiens, lycéens peuvent être envoyés à la crèche, à l’école, au collège ou au lycée.

 

  • Dois-je être mis à l’isolement ? 
    Vous pouvez être mis à l’isolement ou être  maintenu à domicile, seulement si vous êtes un cas contact, un cas confirmé, si vous revenez d’une zone à risque ou si vous êtes parent d’enfants qui doivent être isolés.
    Pour cela, la sécurité sociale a mis en place un système dérogatoire qui vous permet de bénéficier de 20 jours d’arrêt de travail avec indemnités, sans délai de carence.
    Pour être valide, l’arrêt de travail doit être signé par un médecin de l’Agence régionale de Santé.

 

  • Mes enfants rentrent d’une zone à risque, peuvent-ils aller à l’école ? 
    Si vos enfants reviennent de ces destinations ils peuvent être envoyés à la crèche, à l’école, au collège, au lycée ou tout accueil collectif type association sportive. Leur température doit toutefois être surveillée 2 fois par jour.

 

  • Dans quelle mesure suis-je considérés comme  « cas contact » ?
  • Si vous avez partagé le même lieu de vie que le patient malade lorsque celui-ci présentait des symptômes.
  • Si vous avez eu un contact direct, en face à face, à moins d’un mètre du patient malade au moment d’une toux, d’un éternuement ou lors d’une discussion.
  • Avec vos flirts et amis intimes.
  • Avec vos voisins de classe ou de bureau.
  • Si vous êtes voisin du patient malade dans un avion ou un train, ou si vous êtes resté dans un espace confiné avec lui (voiture individuelle par exemple).

 

En cas de signes d’infection respiratoire (fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés respiratoires) :

  • Contactez le Samu Centre 15 en faisant état de vos symptômes et de votre séjour récent.
  • Evitez tout contact avec votre entourage et conservez votre masque.
  • Ne vous rendez pas chez votre médecin traitant ou aux urgences, pour éviter toute potentielle contamination.

 

 

Consignes relatives aux masques 

  • le port des masques filtrants FFP2 est réservé aux seuls personnels soignants pratiquant des soins hospitaliers invasifs (soins intensifs) ;
  • le port des masques chirurgicaux (anti-projections) est réservé aux personnes malades, aux praticiens de santé recevant des malades, aux personnes chargées du secours à victimes et des transports sanitaires ;
  • le reste de la population ne doit pas porter de masque. Les officines ont été invitées à ne pas diffuser de masques en dehors des cas mentionnés plus haut.

 

Plus d’infos :

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

ou par téléphone : 0 800 130 000